Logo telephone-bleu IMG_3253

Expertise technique du bâtiment et assistance travaux

09 83 77 00 48

numéro non surtaxé

logo EXPERT BATIMENT PARIS

Conseil et assistance technique

auprès des particuliers et des entreprises désirant installer

une ventilation mécanique contrôlée (VMC) double-flux

Généralités et rappels sur la ventilation des habitats

Dans les vieux habitats, le renouvellement de l’air se faisait naturellement en raison du manque d’étanchéité des portes, fenêtres, sols, plafonds et par la présence de cheminées à foyers ouverts.

 

Cette absence d’étanchéité de l’enveloppe générait de grandes déperditions de chaleur et par conséquent de grands besoins en chauffage.

 

Vers les années 1950, la construction produit des logements plus étanches et se pose la question : "comment assurer une bonne ventilation". Les préoccupations en matière de ventilation se portent essentiellement sur  les pollutions liées à l'occupation des locaux, générées par les occupants (vapeur d'eau, CO2...) ou par leurs usages : cuisine, toilette, appareils à combustion.... Afin de prévenir les intoxications et d’assurer un air à respirer de qualité, mais aussi de maîtriser les pathologies du logement,  notamment celles liées à un excès d’humidité, le décret du 22 octobre 1955 et l'arrêté du 14 novembre 1958 ont introduit le principe d'aération par pièce pour les logements neufs. Cette aération peut être réalisée soit par ouverture des fenêtres, soit de façon permanente au moyen de grilles d'aération ou d'un système de ventilation.

 

Puis, l’arrêté du 22 octobre 1969 fixe le principe du balayage. L'air neuf entre par les pièces principales et sort par les pièces humides après avoir librement traversé tout le logement. Le balayage général et permanent marque la fin de la ventilation naturelle et le début de l'essor des systèmes mécaniques. Les débits induits sont 1 volume/heure pour les pièces principales, soit environ 0,8 volume/heure à l'échelle du logement.

 

Enfin, l’arrêté du 24 mars 1982 (article 3) fixe aujourd’hui les débits minimaux pour chaque pièce, quel que soit le type de ventilation, en fonction du nombre de pièces de l’habitation.

 

Les débits indiqués ci-dessous concernent les logements neufs et les installations de systèmes de ventilation lors de travaux de rénovation :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est possible de réduire ces débits, l’article 4, modifié le 28 octobre 1983 indique :

 

“Lorsque l'aération est assurée par un dispositif mécanique qui module automatiquement le renouvellement d'air du logement, de telle façon que les taux de pollution de l'air intérieur ne constituent aucun danger pour la santé et que puissent être évitées les condensations, sauf de façon passagère, les débits définis par le tableau ci-dessus peuvent être réduits.”

 

          - S’il s’agit d’une VMC (ventilation mécanique contrôlée) simple flux, les débits minimaux à respecter sont les suivants :

 

 

 

 

 

     

 

         - S’il s’agit d’une ventilation hygroréglable, les débits de ventilation minimum sont encore abaissés :

 

 

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Débits réglementaire 1 Debits reglementaires VMC -2 Debits reglementaires VMC -3