Logo telephone-bleu IMG_3253

Expertise technique du bâtiment et assistance travaux

09 83 77 00 48

numéro non surtaxé

logo EXPERT BATIMENT PARIS

Conseil et assistance technique

auprès des particuliers et des entreprises désirant installer

une ventilation mécanique contrôlée (VMC) double-flux

La Ventilation mécanique contrôlée (VMC) double-flux

La ventilation VMC double flux assure tout comme la ventilation simple flux, le renouvellement d’air d’un logement, mais grâce à sa technologie limite les pertes de chaleur inhérentes à la ventilation en préchauffant l’air neuf grâce aux calories présentes et récupérées dans l’air extrait. Le préchauffage se fait grâce à un échangeur de température dans lequel se croisent les flux d’air (de préférence à contre-courant) et qui se trouve installé à l’intérieur du caisson de ventilation.

 

Par rapport à la VMC simple-flux, la VMC double-flux apporte plus de confort et une meilleure qualité d’air dans le logement grâce à la présence d’un filtre sur l’air entrant éliminant poussières et pollens et vous permet également  réaliser des économies d’énergie en récupérant de 60 à 90% des calories présentes dans l’air extrait. On peut attendre sur une maison très étanche et très fortement isolée une économie de 20% de chauffage entre une VMC simple et double-flux.

 

L’investissement est plus coûteux en raison d’un matériel plus complexe et de la nécessité d’installer un double circuit :

 

         -Un circuit d’extraction reliant le caisson aux bouches d’extraction situées en parties hautes des pièces humides.

         -Un circuit d’insufflation reliant le caisson aux bouches situées en partie hautes des pièces de vie.

 

Tout comme la VMC simple flux, la VMC double flux  peut-être :

 

         -Autoréglable : ce système assure un débit d’air constant et adapté à la taille du logement.

         -Hygroréglable : ce système intelligent augmente ou réduit la ventilation dans le logement en fonction de  l’activité des

          occupants dans les pièces humides : cuisine, salle de bain et WC (par détecteur de présence)

 

Certains modèles permettent de faire en été du « free cooling », c’est-à-dire durant la nuit de rafraichir l’habitat. Pour cela, l’air neuf ne passe plus par l’échangeur de température (by-pass activé) et son débit est augmenté durant la période de plus fraiche température.

 

Pour une installation en climat continental avec des hivers très froids, il est possible de recourir à des modèles équipés d’un échangeur enthalpique qui offrent un  rendement supérieur 100% (par la récupération de la chaleur latente). La récupération de chaleur dans l’air extrait est optimisée par la récupération de l’humidité dans ce même air.

 

Dans une habitation, et pour un bon confort,  le taux d’humidité relative, doit être compris idéalement entre 30 et 60 %. Un taux d'humidité trop bas assèche les muqueuses, augmente l'électricité statique et le taux de poussières dans l'air. Ces phénomènes gênants apparaissent principalement durant les saisons froides et se produisent lorsque l’air extérieur très froid, saturé en humidité est introduit dans un logement chauffé. Exemple: Lorsqu'un air extérieur à –5 °C avec 100 % d'humidité relative est introduit dans un logement à 20 °C, l'humidité relative chute à 20 %. Un système double flux équipé d'un échangeur enthalpique récupère jusqu’à 65 % de l’humidité sur l’air repris. Cette humidité est transmise à l’air neuf préchauffé dont elle contribuera à augmenter l'hygrométrie pour un meilleur confort des occupants.

 

Il est intéressant de raccorder une VMC double-flux à un puits canadien.

En hiver, l’air entrant sera moins froid et après l’échangeur de température sera injecté dans la maison à une température plus élevée.

En été, by-pass activé, l’air neuf refroidi à travers le puits canadien rafraichira la maison.

 

IMPORTANT :

 

L’investissement dans une ventilation double-flux n’est réellement intéressant que dans les habitats :

 

- très bien isolés :

 

            - construits avant 2005 et faisant l’objet d’une rénovation éligible au label Effinergie

              ou

            - construits après 2005 respectant la RT 2005 ou 2012

              ou

            - respectant les critères "Maison passive"

 

- et très étanches : moins de 1 m3/h/m2 sous une pression de 4Pa. Ce dernier représente le débit de fuite d'air par m² de surface déperditive hors plancher bas sous une dépression de 4 Pa, et s’exprime en m3 par heure et par m2.  Un test avec une blowerdoor permet de définir l’étanchéité à l’air d’une maison.

 

 

Afin d’optimiser le rendement d’une VMC double-flux, il est important de s'assurer de la bonne étanchéité du réseau de gaines et de l'installer  en volume chauffée afin de bénéficier pleinement du haut rendement de l'échangeur de température.